Difficile de se motiver pour les dernières mises à jour quand on n'est plus en voyage. Mais bon, je ne vais pas vous priver des plus belles étapes du Pamir...

Pont devenu gué suite à des orages Shantell : "Өмүр"

On en était donc à Murgab et son pont cassé.

J'ai eu de la chance au passage du gué : j'allais commencer à me mettre à l'eau bien boueuse un peu en amont de l'effondrement, là où la rivière était plus large donc a priori moins profonde et/ou avec un courant moins fort.

Sauvée par un camion de cantonniers ! Et là, un camion tout-terrain kaki de l'ex Armée Rouge acheminant une équipe de cantonniers est arrivé, et m'a transportée jusqu'à la sortie de la zone inondée.

Après, yavaipluka monter tout doucement jusqu'au col Ak Baytal, le plus haut du trajet (4655m).

Entre Murgab et Ak Baytal. Arc-en-ciel en fin d'averse.

On longe sur des dizaines de kilomètres une longue clôture barbelée qui délimitait la "zone neutre" entre ex URSS et Chine, elle est située à environ 15 km de la frontière proprement dite. Vallée de l'Ak Baytal et clôture URSS / Chine.

J'ai bivouaqué avec 2 cyclistes biélorusses dans un emplacement de bivouac *** que j'avais repéré avec ma petite longue-vue avant de voir leur tente. Bivouac à 4300m avec des Biélorusses entre Murgab et Ak Baytal Anatoliy et Anya prévoient de rouler de Bishkek jusqu'au Caucase en 3 mois, c'est un rythme nettement plus sportif que le mien !

Point culminant de mon parcours : col Ak Baïtal, 4655m

Le lendemain j'ai franchi les 5 derniers km à moins de 3 km/h de moyenne, sous une petite pluie fine et fraîche. Ak Baytal 4655m : et de 3 (cols à + de 4000m)

Et j'ai interrompu le long tronçon de tôle ondulée de la descente vers Karakul en installant le bivouac dès 15h30 dans un emplacement *** aussi, avec Wicka et Paul, 2 hollandais qui commencent un voyage de 6 mois dans le Pamir puis en Chine. Bivouac à 4300m avec des Hollandais entre Ak Baytal et Karakul