Difficile de se motiver pour les dernières mises à jour quand on n'est plus en voyage. Mais bon, je ne vais pas vous priver des plus belles étapes du Pamir...

Pont devenu gué suite à des orages On en était donc à Murgab et son pont cassé. J'ai eu de la chance au passage du gué : j'allais commencer à me mettre à l'eau bien boueuse un peu en amont de l'effondrement, là où la rivière était plus large donc a priori moins profonde et/ou avec un courant moins fort.

Sauvée par un camion de cantonniers ! Et là, un camion tout-terrain kaki de l'ex Armée Rouge acheminant une équipe de cantonniers est arrivé, et m'a transportée jusqu'à la sortie de la zone inondée.

Shantell : "Өмүр"

Après, yavaipluka monter tout doucement jusqu'au col Ak Baytal, le plus haut du trajet (4655m).

Entre Murgab et Ak Baytal. Arc-en-ciel en fin d'averse.

On longe sur des dizaines de kilomètres une longue clôture barbelée qui délimitait la "zone neutre" entre ex URSS et Chine, elle est située à environ 15 km de la frontière proprement dite. Vallée de l'Ak Baytal et clôture URSS / Chine.

Bivouac à 4300m avec des Biélorusses entre Murgab et Ak Baytal J'ai bivouaqué avec 2 cyclistes biélorusses dans un emplacement de bivouac *** que j'avais repéré avec ma petite longue-vue avant de voir leur tente. Anatoliy et Anya prévoient de rouler de Bishkek jusqu'au Caucase en 3 mois, c'est un rythme nettement plus sportif que le mien !

Point culminant de mon parcours : col Ak Baïtal, 4655m

Ak Baytal 4655m : et de 3 (cols à + de 4000m)Le lendemain j'ai franchi les 5 derniers km à moins de 3 km/h de moyenne, sous une petite pluie fine et fraîche.

Et j'ai interrompu le long tronçon de tôle ondulée de la descente vers Karakul en installant le bivouac dès 15h30 dans un emplacement *** aussi, avec Wicka et Paul, 2 hollandais qui commencent un voyage de 6 mois dans le Pamir puis en Chine. Bivouac à 4300m avec des Hollandais entre Ak Baytal et Karakul

Entre Ak Baïtal et Karakul