Cette page est aussi ennuyeuse que les procédures décrites, mais si ça peut vous faire gagner un peu de temps, servez-vous. Au menu, dans cet ordre : visa iranien, ouzbek, turkmène ; visa et permis tadjiks ; permis kyrgyzes ; visas kazakh et russe ; quelques agences spécialisées. Une piste cyclable en Iran !

Ghasan Mamedov : "Для красивой страны"

Généralités

Les règles peuvent changer d'une année sur l'autre, et dépendent de la nationalité du demandeur. Les détails dans l'application des règles et les délais peuvent varier d'un consulat à l'autre. Vous pouvez donc trouver sur le web pas mal d'infos apparemment contradictoires.

Mes infos concernent les ressortissants français et à part 2-3 petites mises à jour ponctuelles, datent de janvier à avril 2015. En passant, je dis merci à ma prof de russe qui, en explorant le web russophone (vous pouvez essayer Яндекс), a déniché des trucs qui m'avaient échappé.

Les visas en Asie centrale imposent des contraintes de dates : soit le visa doit être consommé dans un délai donné (souvent 3 mois), soit il est à dates fixes. Dans tous les cas, vous ne pourrez pas entrer dans le pays avant la date de début du visa, et vous devez sortir au plus tard à la date de fin. Si possible, càd si vous prévoyez un séjour plus court que le durée max du visa, prenez un peu de marge dans votre demande de visa, sinon vous n'en aurez pas après.

Un poste-frontière fermé parmi tant d'autres. Ishkashim, Tadjikistan. En face, Sultan Ishkashim, Afghanistan. Pour un pays donné, on peut demander un visa double entrée, mais pas avoir 2 visas en cours de validité. Un visa simple entrée ne permet pas de ré-entrer après être sorti, même si sa date d'expiration n'est pas atteinte. Aucun des pays de cette rubrique ne délivre de visa aux frontières terrestres. Une proportion non négligeable des postes-frontière d'Asie centrale sont fermés aux étrangers (passage autorisé uniquement pour les locaux, ou pour les visiteurs qui peuvent entrer sans visa).

Consolez-vous en pensant que c'est plus difficile en sens inverse pour les ressortissants de ces pays s'ils veulent venir en France...

Dernier détail : je n'ai pas été importunée par des tentatives d'extorsion de backshish aux frontières, ni sur la route, même dans des pays où il semblerait que les policiers aient tendance à soutirer un peu de liquide aux automobilistes.


Iran Iran.gif

Visa de tourisme, voie normale

Visa valide pour une entrée dans les 3 mois. Avec un passeport français, au consulat de Paris : depuis début 2014, il n'y a plus de prise d'empreintes digitales quand on a un numéro d'autorisation. Attention, ce consulat exige une attestation d'assurance et ce n'est pas indiqué sur leur site. Les délais indiqués sur le site du consulat sont généralement tenus si vous ne tombez pas sur une période riche en jours fériés. Pas besoin d'avoir préalablement réservé un vol ou des hôtels. Evitez de demander une invitation officielle à d'éventuels amis iraniens, c'est beaucoup plus simple de donner quelques adresses d'hôtel.

Tentes du Croissant rouge iranien Le numéro d'autorisation peut être obtenu facilement auprès d'une agence iranienne, dans un délai de 1 à 2 semaines, pour un montant ≈ 35 à 50€ ; ou peut-être auprès du MAE iranien, si vous avez beaucoup de temps à perdre. A part pour les franciliens, c'est une bonne solution de passer par une agence : on peut économiser un aller-retour au consulat de Paris. C'est aussi une occasion d'avoir un premier contact avec des Iraniens charmants, qui ont mis au point des solutions variées pour contourner les sanctions internationales interdisant tout transfert direct entre votre banque et leur banque iranienne. Je suis passée par une petite agence de Shiraz, rapide, fiable et de bon conseil.

Visa à l'arrivée

Je n'ai pas testé. Pas de visa à l'arrivée aux frontières terrestres. Uniquement pour une arrivée en avion dans un des aéroports internationaux (Téhéran, Mashhad, Ispahan, Shiraz, Tabriz), avec numéro d'autorisation, et réservation d'un hébergement pour la première nuit. Visa de 15 jours renouvelable 1 fois (devrait passer à 30 jours d'ici fin 2015). Si vous arrivez en Iran avec un billet aller simple, il y a, apparemment, un petit risque que le visa à l'arrivée soit refusé, et que vous soyez refoulé.

Prolongation de visa

Le visa de tourisme est habituellement valide pour un séjour de 1 mois, renouvelable 1 ou 2 fois dans la limite de 3 mois. Prolongation à demander dans un chef-lieu de province, au Police office of foreign aliens ou autre Immigration office. Démarche généralement facile, mais plus ou moins selon les villes et l'humeur du chef de service. Les agences, et les hôtels des villes touristiques, savent souvent où c'est et comment ça marche.

Barrage le long de la route Chalous - Téhéran Facile : Ispahan, Yazd, Kerman. Moins facile qu'il y a quelques années: Shiraz. Plus facile qu'il y a quelques années mais délai variable : Téhéran. Peu d'infos : Mashhad. Pas facile : Tabriz, mais peu d'infos récentes ; se renseigner au Tourist Office tout près de la 2ème entrée sud du Grand Bazar (depuis l'avenue Jomhuri Eslami, place piétonne allongée face à la la rue Ferdousi). Documents nécessaires : passeport, copie de passeport, 1 ou 2 photos ; j'avais fourni aussi une lettre expliquant ma demande, mais ce n'est pas obligatoire. Généralement pas besoin de se déguiser avec un hijab pour la photo, on peut donner la même que sur le passeport, ou on trouve sur place de quoi faire faire une photo conforme. On reçoit d'abord un coupon numéroté, on doit aller payer une somme de l'ordre de 300 kilorials (environ 8€ en 2015) à la Banque d'Etat Melli, revenir avec le reçu, et attendre.

Cas favorable : prolongation obtenue avant 13h si on se pointe avant 10h au bon bureau. Cas intermédiaire : on doit repasser le lendemain (attention au week-end et jours fériés, les bureaux ferment du jeudi midi au dimanche matin). Cas défavorable : refus de traiter la demande car le visa initial est encore valide plusieurs jours. Cas très défavorable : refus de prolongation, très rare pour l'instant, mais ça peut changer.

En avril 2014 à Yazd, j'ai eu la chance d'être dans un cas très favorable : prolongation obtenue le jour même, +32 jours au lieu des 30 réglementaires, pour que ça dure jusqu'à la date de mon billet retour. Et en plus le gars n'a pas voulu prendre le billet de 50 kilorials que je lui tendais pour les frais de dossier : j'avais mal compris, c'était 5 kilorials. Police de la route en uniformes bleus. L'autre police, plus crainte des Iraniens, est en vert ou en civil.

En avril 2015 : à Téhéran, la première difficulté est de trouver où faire prolonger le visa. C'est maintenant à Teheran-Pars, boulevard Parvin, pas au Ministère des Affaires Etrangères ni au bureau Immigration & passeports sur Vali Asr, réservé aux étrangers dont le visa vient d'expirer (beaucoup d'Afghans, des Irakiens, des Syriens,...). Il faut y aller le matin avec passeport + copie passeport et visa + 2 photos, de préférence avec hijab pour les femmes ; on peut faire mettre un hijab-photoshop sur les photos normales au bureau à l'entrée. Délai variable ; ils ont gardé mon passeport 48h. Pour payer, je n'ai même pas eu besoin de courir après la Melli Bank la plus proche : un gars sur le trottoir proposait les coupons-reçus adéquats moyennant 50000 rials (1,4€) de commission.


Ouzbekistan Uzbekistan.gif

Visa de tourisme, voie normale

Durée max 30 jours, je ne sais pas si on peut prolonger. La contrainte de délai imposant l'entrée dans les 3 mois semble avoir disparu, mais vous devez respecter les dates indiquées sur votre visa. On peut demander le visa par correspondance au consulat de Paris, il ne demande pas de lettre d' officielle invitation. N'oubliez pas de demander un visa double entrée si vous envisagez de faire une petite virée dans un pays voisin ; regardez bien le découpage des frontières avant de conclure que vous n'avez pas besoin d'une double entrée. Décor de route ouzbek : une fausse voiture de police... A noter : pour le visa ouzbek à Téhéran, les voyageurs individuels doivent fournir une "lettre de recommandation" de leur consulat. Pour les ressortissants qui n'ont pas de consul à Téhéran, je ne sais pas précisément comment ça se passe : il peut exister un accord entre leur pays et un autre qui les représente à Téhéran, ou alors il faut passer par une agence de voyage ouzbek pour avoir une "LOI" (lettre officielle d'invitation).

Procédure simplifiée

S'il n'y a pas de consulat ouzbek dans votre pays, ou sur votre chemin, vous pouvez obtenir un visa à l'arrivée à l'aéroport de Tashkent. Il me semble qu'il faut une autorisation préalable à demander je ne sais où. Pas de visa à l'arrivée aux frontières terrestres.

Enregistrement

J'ai cru comprendre qu'il faut, théoriquement, s'enregistrer au moins une fois tous les 3 jours (ou partout où on reste 3 jours ou plus ? ). Les hôtels qui hébergent des étrangers le font pour vous, et en général glisseront un petit coupon dans votre passeport : conservez bien ces coupons, ils peuvent être demandés lors d'un contrôle, en particulier à la douane de sortie. Il suffit d'en avoir quelques-uns, et d'expliquer que les autres nuits, vous étiez en pleine nature sous votre tente ou dans un train de nuit. Kiosque glaces et boissons fraîches à Tashkent Si vous avez logé chez l'habitant, évitez de le dire : le droit d'héberger des étrangers est théoriquement soumis à déclaration préalable pour vos hôtes.

Postes frontière Ouzbékistan / Tadjikistan

Contrairement à une rumeur répandue en Ouzbékistan et reprise par le guide Lonely Planet, le poste frontière de Bekabad n'est pas ouvert pour les étrangers qui ont besoin d'un visa ouzbek ou tadjik. J'y ai été refoulée en juillet 2012, et j'ai rencontré en juin 2015 un cycliste britannique qui venait lui aussi de se faire refouler là.

Le poste frontière entre Samarqand et Penjikent est fermé pour tout le monde. Le plus proche ouvert aux étrangers est Oybek/Buston, presque 100 km au sud de Tashkent sur la route Tashkent - Bekabad. Le poste frontière Denau/Tursunzade, au sud-est de Shakhrisabz, est aussi ouvert. Il me semble que celui de Konidabam, entre Kokand et Khudjand , dans la vallée de Fergana, est aussi ouvert, mais je n'ai pas vérifié. Date de mise à jour : 5 juin 2015.


Turkmenistan Turkmenistan.gif

Avertissement

J'ai traversé le Turkménistan en 2015, et ni moi ni les cyclo-voyageurs rencontrés en chemin n'avions eu de difficulté pour obtenir ce visa de transit en Iran. En 2016, de nombreux voyageurs se sont vus refuser le visa de transit turkmène. Il semblerait que ce soit encore la loterie en 2017, hélas. Et pas possible de rejouer à chaque consulat en route : il faut attendre 6 mois après un premier refus pour refaire une demande de visa de transit ; une solution possible est de demander un visa de tourisme, mais elle n'est pas sans inconvénient...

Visa de tourisme

Délivré via une agence agréée qui établit l'itinéraire de chaque journée, avec les nuits uniquement dans les hôtels agréés, et surveillance, euh pardon, accompagnement par un guide agréé pendant tout le séjour. Coûts : 110 à 160 € par jour pour une personne seule. Il est parfois possible de se déplacer sans son guide dans certains secteurs, mais pas sûr que ça réduise le coût.

Visa de transit

Pas besoin d'invitation officielle ni de chaperon, et on peut s'arrêter dans n'importe quel troquet ou bivouaquer. Mais on n'a guère le loisir de s'arrêter : durée maximale théorique 7 jours, en pratique presque toujours 5 jours. Un cycliste anglais so british a même fait Sarakhs - Farab (environ 480 km) avec un visa de 3 jours... Dates fixes.

Il faut déjà avoir le visa du pays suivant pour déposer la demande, et celui du pays précédent si vous n'y êtes pas encore. Le transit ne peut pas se faire entre 2 postes frontière avec le même pays riverain. Le consulat où vous déposerez la demande exigera une copie des pages du passeport : celle avec votre identité + photo, et celles avec vos visas des pays avant/après le transit au Turkménistan. En Iran, on peut déposer la demande de visa à Téhéran, et récupérer le visa 8-10 jours plus tard à Mashhad.

Le cheval Akhal-Teke est un des emblêmes du Turménistan Il arrive que la police des frontières refoule un voyageur qui se présente à une autre poste frontière que celui indiqué sur son visa. Si on vous remet une feuille de route (маршрут) indépendante du passeport, ne la perdez pas : elle devra être présentée à tout agent qui la demande. Même sans feuille de route explicite, on ne doit pas trop s'écarter de son itinéraire de transit direct ; il y a des postes de contrôle le long des routes.

Mise à jour mai 2015 : attention, si la durée du séjour dépasse 5 jours, il faut s'enregistrer. Je n'ai pas eu à le faire, je n'ai pas plus de précisions à ce sujet. Seule info : c'est contrôlé au poste frontière de sortie. L'absence de registratsia est sanctionnée au choix par une amende bien salée (jusqu'à 1200 US $), ou par l'expulsion immédiate avec interdiction de séjour d'au moins 3 ans.

Visa à retirer à l'arrivée

Exige une autorisation préalable, valide à dates fixes et pour un poste frontière précis. Comme cela oblige à figer les dates de passage plus longtemps à l'avance, je n'ai pas cherché plus d'infos.


Tadjikistan Tadjikistan.gif

Visa de tourisme, voie normale

A demander dans un consulat. Durée maximale 45 jours mais certains consulats ne donnent que 30 jours. N'oubliez pas de demander un visa double entrée si vous envisagez de faire une petite virée dans un pays voisin ; regardez bien le découpage des frontières avant de conclure que vous n'avez pas besoin d'une double entrée. Une double entrée peut aussi être utile si vous voulez visiter le GBAO et que celui-ci ferme temporairement peu avant que vous y entriez ; vous pouvez alors envisager de ré-entrer au GBAO après une excursion au Kyrgyzstan.

Selon les consulats, on peut faire les démarches par correspondance (à Bruxelles par exemple), ou une personne par groupe doit se présenter au consulat. Dans certains consulats, si ce n'est pas la première demande, il faut aussi fournir une copie des visas antérieurs. Cela facilite l'obtention du visa suivant, sauf si vous avez commis des infractions au Tadjikistan. Certains consulats délivrent le permis GBAO, d'autre non.

Buston, premier gros village tadjik après la frontière A Genève, le service n'est ouvert au public que 3 matinées par semaine mais ça vaut le coup : il peut délivrer le visa en moins de 2 jours (voire le jour même, sur rendez-vous), double entrée valide 45 jours, sans contrainte de délai entre date de délivrance et date d'entrée, et avec permis GBAO. Horaires, pièces à fournir et tarifs dans leur page web : tajikistanmission.ch. A propos de la lettre décrivant le projet d'itinéraire + dates prévues : il ne sera pas nécessaire de respecter l'itinéraire, mais il faudra respecter les dates d'entrée/sortie. Enfin, pour les demandes de visa Affaires de + de 45 jours, ce consulat est très souple sur les justificatifs. Prévoir l'appoint en euros pour payer le visa.

Nouveau : e-visa

Depuis juin 2016, on peut faire sa demande de visa tadjik en ligne, sans passer par un consulat. Limitation : visa simple entrée, 45 jours max.

Visa à l'arrivée

Attention, il semblerait que cette option a complètement disparu depuis l'apparition du e-visa. C'était possible uniquement à l'aéroport de Dushanbe, pour un visa simple entrée de 30 jours.

Enregistrement

Pas nécessaire pour les visas de tourisme (max.45 jours). Pour les visas privés de court séjour non plus, mais comme je n'étais pas dans ce cas je n'ai pas demandé la durée seuil.

Une cérémonie militaire à Dushanbe Autres cas : il faut s'enregistrer dans les 3 jours ouvrables suivant l'entrée sur le territoire tadjik. Certains hôtels le font pour leurs clients, mais cet enregistrement ne vaut que pour la période où vous y séjournez, ou que pour la province où se situe cet hôtel. Seul un enregistrement à l'OVIR peut couvrir tout votre séjour au Tadjikistan, si vous listez les régions que vous allez visiter et que cette liste figure sur la fiche que le policier vous remettra. Coût de cette formalité :140 TJS en juin 2015.

Mise à jour juin 2015 : l'enregistrement OVIR est une simple formalité à Khudjand (fournir 1 copie de passeport + visa, et ça peut être fait en 1/2 h). A Dushanbe, c'est nettement plus laborieux et longuet : ils exigent en plus un justificatif de domicile ou la présence d'une personne de nationalité tadjike qui vous héberge (habitant ou gérant d'hôtel), 1 photo, et il faut repasser le jour ouvrable suivant pour récupérer le passeport et la précieuse fiche d'enregistrement. Elle ne sert à rien, si ce n'est à être en règle et à acheter une carte SIM.

Permis

Permis GBAO nécessaire pour tout le Gorno Badakhshan. GBAO, poste de contrôle de Khargush. On peut l'obtenir dans certains consulats (Genève par exemple, mais pas Tashkent) , ou via une agence locale, ou auprès de l'OVIR à Dushanbe. Indiquez explicitement les vallées du Pamir dans lesquelles vous voulez aller, il y a des postes de contrôle le long de la route. Le formulaire de demande de visa du consulat de Genève listait 6 des 7 secteurs du GBAO (Darvoz, Vanj, Rushon, Ishkashim, Murgab, Khorog) : au besoin ajoutez à la main Roshtqala (vallée de Shoqdara).

Il arrive que l'accès au Pamir ferme sans préavis pendant quelques jours à quelques semaines, mais le gouvernement tadjik ménagera un itinéraire de sortie soit vers le Kyrgyzstan, soit vers Dushanbe. Attention: si vous devez sortir au Kyrgyzstan et que vous avez un vol retour de Dushanbe, vous aurez besoin d'un nouveau visa si le vôtre n'est pas à double entrée.

D'autres permis sont nécessaires pour le barrage de Nurek, le lac Sarez, la région du lac Zorkul. Ils sont délivrés par d'autres ministères (resp. industrie, situations d'urgence, ou environnement).

Patrouille de garde-frontière dans le corridor de Wakhan Les permis Sarez ou Nurek sont difficiles à obtenir si vous ne vous adressez pas plusieurs semaines à l'avance à une agence spécialisée. Le permis Sarez n'est pas nécessaire pour parcourir la vallée de Bartang, il devient nécessaire pour le chemin qui bifurque de Bardichev vers le lac.

Diverses agences tadjikes, à Dushanbe ou à Khorog, peuvent vous obtenir un permis Zorkul en quelques jours, mais il arrive que les militaires basés à Khargush refusent le passage même aux titulaires du permis Zorkul. A Khorog, se renseigner au PECTA (bureau "Tourist information" à l'entrée ouest du parc).


Kyrgyzstan Kyrgyzstan.gif

Pour les ressortissants d'une cinquantaine de pays, dont ceux de l'Union Européenne, on peut rentrer sans visa pour des séjours de moins de 60 jours. Mais attention :

  • il faut encore un permis zone frontière pour aller randonner dans quelques secteurs limitrophes du Kazakhstan et/ou de la Chine, de l'Ouzbekistan ou du Tadjikistan. Délai variable, conseillé de demander au moins 2 semaines avant. De nombreuses petites agences kyrgyzes le font pour une vingtaine d' €.
  • le découpage des frontières autour de la vallée de Fergana est très tordu. Il y a même 3 petites enclaves au Kyrgyzstan (1 tadjike et 2 ouzbekes). Il faut mieux contourner ces enclaves ou excroissances si vous n'avez pas une entrée de rabe sur votre visa, les garde-frontière ne sont pas commodes dans ce secteur (le tracé de la frontière fait l'objet de litiges).

Manif dans la rue du Tribunal d'Osh


Kazakhstan et Russie

Kazakhstan.gif Je compléterai peut-être les infos si je reviens par le Kazakhstan et la Russie (peu probable aux dernières nouvelles, car si tout va bien, j'aurai un visa tadjik plus long que prévu)

Les ressortissants d'une dizaine de pays, dont la France, peuvent depuis peu entrer au Kazakhstan sans visa, pour des séjours de moins de 15 jours, au moins jusqu'en juillet 2015. A part ça, c'est à peu près comme pour un visa russe.

Pour le visa russe de tourisme, le plus simple est de passer par une agence spécialisée qui vous fournira le "voucher" nécessaire à la demande de visa même si vous voyagez en autonome. En 2014, je suis passée par Lyon Visa Services, ils ont fait ça très bien.

RussieUn visa russe ne peut pas être demandé plus de 3 mois à l'avance. Il faut fournir une attestation d'assurance indiquant explicitement quel assureur russe prend le relais de votre assurance sur le territoire russe.

Pour le visa russe de transit, je n'ai pas encore expérimenté, mais à la place du "voucher", il faut justifier du transit : visa du pays suivant, ou titre de transport sortant de la Russie vers un pays pour lequel vous n'avez pas besoin de visa.

Pour les visas russes autres que tourisme et transit, une lettre officielle d'invitation (LOI) est nécessaire, plus d'autres documents dépendant du type de visa. Certains consulats sont très pointilleux sur les justificatifs, et refusent parfois scans et photocopies (ils veulent l'original). En France, celui de Marseille est moins pénible et plus rapide que celui de Lyon.

Et enfin, les consulats de Russie en France et celui de Genève affichent que toutes les demandes de particuliers doivent être centralisées par VHS. Mais vous devez indiquer votre choix de consulat, c'est là que votre passeport sera envoyé.


Agences locales et autres ressources

  • Plusieurs agences locales (GBAO, Tadjikistan ou pays voisins) indiquées par Pamirs.org peuvent faire les démarches pour visa ou permis. Mises à jour de ce site pas très fréquentes mais régulières. Les contacter à l'avance pour éventuelle demande de permis au Tadjikistan (GBAO, Sarez, Nurek, Zorkul). Un voyageur rencontré en chemin m'a dit qu'il était très satisfait de la petite agence Ibex, basée dans la vallée de Bartang.
  • De nombreuses agences kyrgyzes peuvent se charger des permis zones frontière (pogranitchnyi propusk) nécessaires pour aller dans les régions frontalières: Enylchek, Pamir Alay, Turkestan. J'ai eu recours en 2013 à la petite agence francophone Ultimate Adventure à Bishkek ; personnel et guesthouse très agréables.
  • De nombreuses agences iraniennes peuvent s'occuper d'obtenir un numéro d'autorisation pour votre visa iranien, pour 30 à 50 €. J'ai eu recours aux services de Iran Traveling Center à Shiraz, j'ai été tout-à-fait satisfaite de leurs services.
  • Stantours est une agence proposant ses services dans l'ensemble des ...stans :
  • Pour mon dernier visa russe, j'étais passée par l'agence Lyon Visa Service, qui est en relation avec le consulat russe de Marseille : plus efficace et moins compliqué que de faire une demande au consulat russe de Lyon ou de Paris.
  • Infos sur les procédures et retours d'expérience : Caravanistan. Mises à jour assez fréquentes.