Boukhara, festival Soie et épices

Boukhara est plus animée que Khiva, surtout que je suis arrivée au moment du festival "Soie et épices".

Boukhara. Préparatifs du festival.

J'ai pris un peu peur au début en voyant une débauche de décorations assez kitsch et des banderoles "Festival Silk and spices" en anglais.

Broderie suzani, soie sur coton

Vue sur le concours de riz plov et les animations qui l'entouraient

Mais en fait ce festival est chouette et fréquenté par de nombreux Ouzbeks.

J'ai revu Luis, le cyclo-voyageur péruvien qui a traversé le désert turkmène juste avant moi. Et j'ai rencontré d'autres touristes, dont un couple de Français qui rendait visite à une proche expat' : elle travaille ici pour le compte d'une ONG qui enquête discrètement sur les conditions de travail dans les champs de coton.

Un peu de musique typique : un chant souvent associé aux mariages que j'ai entendu dans la rue entre mon petit hôtel et le musée du tapis

Yulduz Usmanova : "Yor yor"

Festival Soie & épices 2015, Boukhara.

J'ai pu assister à quelques répétitions de spectacles

Festival Soie & épices 2015, répétition générale

avant le jour J, où musiciens et danseurs en costumes traditionnels se répartissaient sur 3 places de la vieille ville,

Festival Soie & épices 2015, Boukhara.

et dans les rues aux alentours.

Festival Soie & épices 2015, Boukhara.

Annexes

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet