Vallée entre Kyzyl Art et Sary Tash

Tampon de la police sur mon passeport faisant foi, je suis sortie du Tadjikistan le 8 août et entrée au Kyrgyzstan le 9 ! On peut bivouaquer entre les 2 postes frontière, distants d'une vingtaine de km, ou même loger chez Taalaybek, le cantonnier : il dispose d'une modeste maison de fonction juste à coté du premier poste de contrôle des passeports côté kyrgyze du col.

Descente du Kyzyl Art sur Sary Tash. Fin de la piste, place à la route !
Touffes d'edelweiss dans les prés

Asylbek Ozubekov : "Күкүк"

La descente vers la large vallée de Sary Tash (altitude 3100m) est très belle, et on a le plaisir de revoir et de humer progressivement de l'herbe, des fleurs (plein d'edelweiss ! ) et des plantes aromatiques, des yourtes et des troupeaux, et des arbustes (des génévriers). Ca fait du bien.

Alpages entre Sary Tash et Sary Mogol

Pour les arbres fruitiers (pommiers et abricotiers), il faudra attendre d'avoir passé un dernier col à 3600m entre Sary Tash et Gultcha.

Sary Tash. Au fond, le Pamir tadjik.

Mais au petit restau le long de la route à l'entrée de Sary Tash, j'ai pu dévorer du poulet rôti et une salade tomate-concombre.

Sary Mogol. Coucher de soleil sur le Pamir Alaï.

Et c'était encore mieux au homestay Abdumalik à Sary Mogol, où je me suis reposée une journée complète : une soupe aux petits pois avant les macaronis, et de la confiture d'abricots au petit-déj !

Pic Lénine (7134m) vu de Sary Mogol (3000m).

Par contre, j'ai bien failli ne pas voir le pic Lénine (7134m) : le brouillard ne s'est dissipé qu'au moment où je repartais.

Plateau entre Sary Tash et Sary Mogol. Pik Lenin.

Enfin, derniers cols, et j'en ai même eu 3 pour le prix de 2 : le "petit" col à 3550m avant le Taldyk (3615m) porte maintenant officiellement un nom, signalé par un beau panneau à la gloire des 40 ans (??) du Kyrgyzstan.

Alpages près du col Taldyk