blog.khushomaded.fr

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 27 août 2015

Des alpages aux containers. Arrivée à Osh.

Yourtes et roulottes dans la descente du col Taldyk Après les 3 cols "40 ans du Kyrgyzstan" (3550m), Taldyk (3615m) et Chyrtchyk (2388m), il n'y a plus qu'une longue descente en pente douce pour arriver à Osh.

Entre Gultcha et le col Chyrtchyk. Route kyrgyze typique. On commence par rouler dans des alpages où les coins de bivouac *** ne manquent pas, mais il faut parfois les partager avec des yourtes, et donc courir le risque de boire le kymyz (lait de jument fermenté dans des outres en plein soleil). Les troupeaux de chevaux, vaches, moutons et chèvres ont remplacé les yaks. Puis viennent les villages agricoles, avec des arbres fruitiers (surtout pommiers et abricotiers). Enfin, un peu avant Osh, on roule entre 2 rangées de stands de fruits et légumes: tomates, concombres, melons, pastèques, abricots, pêches,...

Vallée de la rivière Gultcha Ces dernières journées de route sont jolies. La vallée de Gultcha est très colorée.

Camions de charbon dans la vallée de Gultcha La route est bonne, faut juste se réhabituer à la chaleur, et à ne pas rouler au milieu car il y a plus de circulation que dans le Pamir. Et retenir sa respiration quand on est doublés par des camions de charbon, pour ne pas avaler trop de poussière...

Chyrtchyk, dernier col du voyage.
Jeunes kyrgyzes portant fièrement leur ak kalpak Au sommet du dernier col, un chauffeur de marshroutka m'a offert 2 succulentes pêches blanches que j'ai avalées dès qu'il a eu le dos tourné, et un pain que j'ai à peine goûté car il m'en restait encore un sur les 2 que Baboy m'avait donnés au col Uy Buluq...

Beaux containers du bazar d'Osh A Osh, j'ai commencé par faire une sieste géante dans une des guesthouses recommandées par des cyclo-voyageurs croisés dans le Pamir, puis j'ai visité des restaurants, le parc, et le bazar.

Etonnant : le bazar est un énorme empilement de containers qui servent de boutiques. Je n'en avais encore jamais vu autant à la fois, sur 2 étages !

Bazar d'Osh, haut lieu de la récup de containers.

Instruments traditionnels kyrgyzes. Une allée du bazar concentre les containers de souvenirs et divers produits artisanaux typiquement kyrgyzes, en particulier des objets en feutre (couvre-chef, tapis, chaussons,...). On y trouve aussi des instruments de musique traditionnels, dont un instrument à percussion en bois qui imite le bruit des sabots de cheval.

Ordo Sakhna: "Эсиндеби", album Кыргыз элдик аспаптар

(cliquer sur l'annexe en bas de cet article si ça ne marche pas ici)

Avec l'aide de ma voisine de chambre Monica, une cycliste roumaine qui termine son voyage au Kyrgyzstan en marshroutka suite à la rupture de son porte-bagages, je récupère au bazar quelques cartons pour emballer mon vélo.

Voilà, j'ai encore un énorme stock de photos à trier et des souvenirs plein la tête. Comme vous avez pu voir dans l'épisode du 18 août, j'ai pris l'avion à Osh, et je suis maintenant rentrée à Grenoble. Mes grandes vacances sur la route de la soie sont terminées...

mercredi 26 août 2015

Petit palier de recompression

Vallée entre Kyzyl Art et Sary Tash Tampon de la police sur mon passeport faisant foi, je suis sortie du Tadjikistan le 8 août et entrée au Kyrgyzstan le 9 ! On peut bivouaquer entre les 2 postes frontière, distants d'une vingtaine de km, ou même loger chez Taalaybek, le cantonnier : il dispose d'une modeste maison de fonction juste à coté du premier poste de contrôle des passeports côté kyrgyze du col. Descente du Kyzyl Art sur Sary Tash. Fin de la piste, place à la route !
Touffes d'edelweiss dans les prés

(+) Asylbek Ozubekov : "Күкүк"

La descente vers la large vallée de Sary Tash (altitude 3100m) est très belle, et on a le plaisir de revoir et/ou de humer progressivement de l'herbe, des fleurs (plein d'edelweiss ! ) et des plantes aromatiques, des yourtes et des troupeaux, et des arbustes (des génévriers). Ca fait du bien. Alpages entre Sary Tash et Sary Mogol

Sary Tash. Au fond, le Pamir tadjik. Pour les arbres fruitiers (pommiers et abricotiers), il faudra attendre d'avoir passé un dernier col à 3600m entre Sary Tash et Gultcha. Mais au petit restau le long de la route à l'entrée de Sary Tash, j'ai pu dévorer du poulet rôti et une salade tomate-concombre.

Sary Mogol. Coucher de soleil sur le Pamir Alaï.

Sary Mogol, pic Lénine (7134m). Et c'était encore mieux au homestay Abdumalik à Sary Mogol, où je me suis reposée une journée complète : une soupe aux petits pois avant les macaronis, et de la confiture d'abricots au petit-déj ! Par contre, j'ai bien failli ne pas voir le pic Lénine (7134m) : le brouillard ne s'est dissipé qu'au moment où je repartais. Plateau entre Sary Tash et Sary Mogol. Pik Lenin.

Alpages près du col Taldyk Enfin, derniers cols, et j'en ai même eu 3 pour le prix de 2 : le "petit" col à 3550m avant le Taldyk (3615m) porte maintenant officiellement un nom, signalé par un beau panneau à la gloire des 40 ans (??) du Kyrgyzstan.